Infos Santé


À PROPOS DES ŒUFS QUELQUES INFOS SANTÉ

En cas d’allergie : Quelles précautions prendre ?

L’allergie aux protéines de l’œuf est peu fréquente et concernerait environ 0,5 % des jeunes enfants. Son évolution est en général favorable : la moitié des enfants allergiques sont guéris à l’âge de 3 ans et les deux tiers à l’âge de 5 ans. Il suffit d’éviter de leur donner des œufs (toutefois certains enfants les tolèrent cuits…). De même que les produits qui en contiennent (aliments, médicaments, cosmétiques). Il est important que les parents proposent des menus adaptés et lisent bien les étiquettes car de nombreux produits industriels contiennent des protéines de l’œuf(5).

LES ŒUFS ET LE CHOLESTÉROL

Les omelettes du montagnard - CNPOLe cholestérol alimentaire ne fait pas l’hypercholestérolémie

En matière d’œuf et de cholestérol, les idées fausses circulent toujours. De nombreuses personnes limitent leur consommation de peur qu’elle n’accroisse leur taux de cholestérol sanguin.

Le cholestérol alimentaire n’a pourtant que peu d’impact sur la cholestérolémie, l’essentiel de la production interne de cholestérol étant hépatique(2). Il convient toutefois de différencier : Chez le sujet sain : les données des études confirment que la consommation d’un œuf par jour n’augmente ni le taux de LDL-cholestérol(3), ni le risque cardio-vasculaire(4) et l’American Heart Association ne recommande pas de limiter la consommation d’œufs en prévention cardio-vasculaire ; chez le sujet avec hypercholestérolémie : il est conseillé de ne manger qu’un à deux œufs par semaine, et surtout de réduire fortement la consommation de graisses saturées au profit des graisses mono-insaturées, des oméga-3 et des phytostérols.

Références

1. Nys Y et Sauveur B. Valeur nutritionnelle des oeufs. INRA Prod Anim 2004 ; 17 : 385-93.
2. Gray J et Griffin B. Eggs and dietary cholesterol – dispelling the myth. British Nutrition Foundation Nutrition Bulletin 2009 ; 34 : 66-70.
3. Kritchevsky SB. A review of scientific research and recommendations regarding eggs. J Am Coll Nutr 2004 ; 23 (6 Suppl) : 596S-600S.
4. Kritchevsky SB, Kritchevsky D. Egg consumption and coronary heart disease : an epidemiologic overview. J Am Coll Nutr 2000 ; 19 (5 Suppl) : 549S-555S.
5. 8e congrès francophone d’allergologie. (http://congres-allergologie.com/images/client/163/files/presentations_chairman/2240/JAt2_ 6653_BRADATAN_E.pdf).
6. Bocquet A. Diversification alimentaire. In O. Goulet, D. Turck, M. Vidailhet, Alimentation de l’enfant en situations normale et pathologique. Doin éditeur 2e édition, 2012 ; 176-93.

Source CNPO – Le quotidien du médecin. Dr Hoppenot.
Docteur Laurence Plumey – Nutritionniste – Hôpital Necker

LES ŒUFS ET LES FUtures mamans

ok oeufs au lait_0085_1

(Source Dr Plumey, médecin nutritionniste – Hôpital Necker)

L’œuf est un aliment primordial dans l’alimentation de la future maman

Pour plus de 80 % des femmes enceintes*, la grossesse est une opportunité de bien s’alimenter. C’est un moment privilégié pour s’occuper de soi et rééquilibrer son alimentation, ce dont profite pleinement le bébé !
*Source AFFE

Les nutriments privilégiés de la grossesse :

  • les protéines : pour la construction des tissus
  • le fer : pour la fabrication des globules rouges, oxygénation du cerveau
  • le calcium et le phosphore : pour la croissance osseuse
  • quelques vitamines : B9, A, D… : indispensables à la croissance

Ne pas manger pour deux, mais manger 2 fois mieux !

Pendant la grossesse, le besoin en énergie augmente peu, contrairement aux idées reçues. Si vous avez faim, n’hésitez pas à prendre une collation supplémentaire.

L’œuf dans la couverture des besoins spécifiques :

  • De l’énergie : 170 kcal pour 2 œufs de 60 g.
  • Des protéines : l’œuf apporte tous les acides aminés essentiels pour une bonne synthèse des tissus du fœtus.
  • Des besoins en fer doublés pendant la grossesse : 2 œufs apportent autant de fer qu’un steak haché de 100 g.

Faire le plein de vitamines avec l’œuf

  • La vitamine A pour la croissance du fœtus :  2 œufs couvrent plus de 50 % des ANC* (Apports Nutritionnels Conseillés) en vitamine A chez la femme enceinte.
  • La vitamine D pour la construction osseuse du fœtus : 2 œufs apportent déjà 20 % du besoin de la femme enceinte en vitamine D.*Apports Nutritionnels Conseillés

Copyright © CNPO Site filière 2017 - Réalisé par ADOCOM-RP