Les chiffres clés


La filière poursuit sa transition et confirme sa position de n°1 de la production d’oeufs en Europe

+4,9 % d’œufs produits en France en 2020

En 2020, la France a produit 15,7 milliards d’œufs, une production en hausse de +4,9 % par rapport à 2019. En 2021, la tendance à la hausse devrait se poursuivre avec de prévisions à +2,5 % d’ici le mois de juillet.

La France confirme ainsi sa première place de premier pays producteur d’œufs dans l’Union européenne (environ 14 % de la production en 2020), suivie de l’Allemagne (13 %) et de l’Espagne (13 %).

(Source : estimations ITAVI)

 

L’Europe : 2e zone de production d’œufs dans le monde

Avec 9,4 % de la production mondiale d’œufs, l’Europe (UE 27 + Royaume-Uni) se place en
2e position des zones championnes de la production d’œufs dans le monde, après la Chine (1/3 de la production mondiale) et devant les États-Unis (8 %).

D’après les estimations de l’ITAVI basées sur la Commission européenne et diverses sources statistiques nationales, la production d’œufs de consommation en 2020 a été d’environ 116 milliards d’œufs. La production européenne d’œufs a progressé de 1 % (+ 1,5 % UE hors Royaume-Uni). Cet accroissement de la production a principalement été porté par la progression en France (+ 4,9 %), Allemagne (+ 3,5 %) et en Espagne (+ 1,0 %). En revanche, la production est en recul en Pologne (- 0,7 %), aux Pays-Bas (- 0,5 %) et au Royaume-Uni
(-2,7 %).

64 % des poules en élevages alternatifs

Les professionnels français se sont largement mobilisés pour répondre aux nouvelles attentes sociétales. En 2017, ils se sont fixé pour grand objectif de dépasser 50 % de productions alternatives à la cage à l’horizon 2022. Un objectif qu’ils ont réussi à devancer trois ans avant l’échéance prévue dès 2019, avec 53 % de poules dans des systèmes hors cage. Et ils continuent leur travail de transition : fin 2020, 64 % des poules pondeuses étaient élevées hors cages aménagées en France .

Aujourd’hui, les poules élevées en cages ne représentent plus que 36 % de la production française (47 % en 2019). Les poules élevées en plein air représentent désormais 23,2 % de la production (18 % en 2019), le plein air Label Rouge 5,8 % (5 % en 2019), le bio 16 % (18 % en 2019) et le sol est passé de 13 % en 2019 à 19 % en 2020.

(Source : Base de données avicole)

 

99 % des Français consomment des œufs !

Les œufs sont devenus indissociables du quotidien des Français, auprès desquels ils sont de plus en plus présents ! D’après la dernière enquête menée par CSA pour le CNPO, la quasi-totalité des Français – 99 % – déclare désormais consommer des œufs. Ils étaient 98 % en 2019 et 96 % lors de la précédente enquête de 2017.

Enquête CSA pour le Comité National pour la Promotion de l’Œuf (CNPO), menée du 29 avril au 10 mai 2021 auprès d’un échantillon national représentatif de 1007 Français âgés de 18 ans et plus.

 

Des lieux d’achat diversifiés

Une majorité de consommateurs, 85 %, se procurent leurs œufs en magasins (84 % en 2019) : 82 % (80 % en 2019) les achètent en hypermarchés, supermarchés ou supérettes et/ou 13 % dans les magasins spécialisés bio (11 % en 2019). 36 % s’approvisionnent en direct (idem 2019) : 26 % achètent leurs œufs directement à un producteur local et/ou par l’intermédiaire d’une AMAP (23 % en 2019), tandis que 12 % ont leurs propres poules (14 % en 2019).

Enfin, 31 % achètent leurs œufs auprès de commerçants de proximité (30 % en 2019) : 26 % (24 % en 2019) au marché et/ou 12 % (11 % en 2019) chez les crémiers / fromagers.

Enquête CSA pour le Comité National pour la Promotion de l’Œuf (CNPO), menée du 29 avril au 10 mai 2021 auprès d’un échantillon national représentatif de 1007 Français âgés de 18 ans et plus.

Toujours plus d’œufs dans les paniers des Français !

Les Français toujours plus fans d’œufs !

En 2020, les ventes d’œufs en magasins ont augmenté d’11 % en volume par rapport à 2019. En 2021, la hausse de la consommation des œufs se poursuit avec des achats en hausse à +4 % en volume.

Le premier confinement a notamment vu les ventes exploser. Du 16 mars au 12 avril, 611 millions d’œufs ont été vendus aux consommateurs en France ! Les ventes ont fait un bond dans tous les circuits de distribution : + 44 % par rapport à la même période en 2019, atteignant même +75% dans les réseaux de proximité. Ce sont 185 millions d’œufs supplémentaires que la filière française a mis à la disposition des consommateurs en un mois ! Tous les modes d’élevage ont été concernés : bio, plein air dont Label Rouge, sol ou cage.

C’est une véritable prouesse collective qu’ont réalisée les professionnels du secteur pour répondre à cette explosion soudaine de la demande. L’organisation de la filière et la diversité des modes d’élevage ont permis d’assurer l’approvisionnement en œufs d’origine France à un prix toujours aussi abordable et ont contribué à l’autonomie alimentaire du pays.

(Source : FranceAgriMer d’après Kantar Worldpanel)

2020 : succès record des œufs issus d’élevages au sol +125 % d’achats en 1 an

La progression des ventes d’œufs en grande distribution est portée par la croissance des œufs alternatifs, avec une progression record des œufs issus de poules élevées au sol en 2020. Leurs ventes ont progressé de +125,9 % en volume en 2020 vs 2019 et leur part de marché a plus que doublé (de 5 % à 11 %).

Dans le même temps, les œufs bio ont progressé de +16,9 %, les œufs de plein air de +15,6 % et les œufs Label Rouge de +6,8 %. Quant aux œufs standards, ils ont enregistré un recul de
-6,7 % par rapport à 2019.

Les œufs alternatifs représentaient fin 2020 les 2/3 des œufs vendus en magasins (59 % en 2019). Les œufs de plein air (hors Label Rouge) arrivaient en première position de cette catégorie, à 33 % de parts de marché (32 % en 2019), suivis des œufs bio (15 % ; idem en 2019) puis des œufs issus de poules élevées au sol (11 % ; 5 % en 2019) et des œufs Label Rouge
(7 % ; idem en 2019).

(Source : FranceAgriMer d’après Kantar Worldpanel)

L’élevage au sol : une alternative à la cage jugée souhaitable par les Français

Les élevages au sol (code 2) développés par la filière française des œufs et qui permettent aux poules d’évoluer librement dans leur poulailler sont jugés plus respectueux du bien-être des poules que les élevages en cages aménagées par 84 % des Français. Ils sont ainsi 71 % à juger que le développement de ce type d’élevages alternatifs est souhaitable en complément des élevages en plein air et bio. Source : enquête CNPO / CSA mai 2021.

2021 confirme la montée en puissance des œufs alternatifs

Sur les deux premiers mois de l’année 2021, les œufs issus d’élevages alternatifs poursuivent leur progression contrairement aux œufs standards, dont les ventes en magasin régressent de -13,2 % par rapport à la même période en 2020.

Les œufs issus d’élevages au sol continuent leur forte progression. Leurs achats pour la consommation à domicile ont progressé de +30,2 % en volume sur les deux premiers mois de 2021. Dans le même temps, les achats d’œufs de plein air ont également augmenté, de +15,8 %, tout comme les œufs bio (+3,8 %) et les œufs Label Rouge (+2,1 %).

(Source : FranceAgriMer d’après Kantar Worldpanel)

Bon à savoir (enquête CSA 2021)

99% des Français consomment des œufs, Ils étaient 98 % en 2019 et 96 % lors de la précédente enquête de 2017.

92% des enfants conquis : les œufs sont largement appréciés des Français quel que soit leur âge ! Les parents n’hésitent pas à en proposer à leurs enfants qui aiment en consommer. 96% (94% en 2016 ; 91% en 2017) des parents proposent en effet des œufs à leurs enfants qui sont 92% (idem 2019 ; 88% en 2017) à apprécier leur présence dans leurs assiettes.

Les œufs sont au menu de plus de 9 consommateurs sur 10 au minimum une fois pas semaine. Les Français sont même 56% (45% en 2019 ; 44% en 2017) à en consommer plusieurs fois par semaine (7% tous les jours ou presque et 51% entre deux et quatre fois par semaine (40% en 2019)).

 

Copyright © CNPO Site filière 2021 - Réalisé par ADOCOM-RP

En cliquant sur "Accepter les cookies", vous acceptez les réglages des cookies que nous recommandons. Vous pouvez également choisir les cookies que vous acceptez dans la page consacrée à notre politique de confidentialité, visible ici : RGPD & Cookies

Réglages cookies

A l'avenir, vous pourrez toujours changer ces choix ici-même.

InterneCookies techniques et internes.

Réseaux sociauxCe site offre la possibilité de partager des contenus vers des réseaux sociaux, ou bien permet l'affichage de contenus multimédias en provenance des réseaux sociaux. Ces derniers peuvent charger des cookies tiers. Vous pouvez refuser ici l'ensemble de ces cookies, mais cela impactera probablement votre visite (ex. nos vidéos de recettes sont généralement hébergées sur YouTube). Réseaux sociaux susceptibles de charger un cookie tiers : Facebook, Instagram, Twitter, YouTube, Pinterest.