Les chiffres clés


Le succès de l’oeuf fait le tour du monde : la france au premier rang de la production européenne

Plus de 1 500 milliards d’œufs produits en 2021

En 2021, la production mondiale d’œufs de consommation de poules estimée par l’ITAVI à partir des données disponibles (FAO, IEC, Eurostat et sources nationales) s’établissait à près de 90 millions de tonnes équivalent œuf coquille (téoc), soit plus de 1 500 milliards d’œufs (une hausse de 0,9 % par rapport à 2020).

 

Avec 25,8 millions de tonnes produites en 2021, la Chine représentait à elle seule 30 % de la production mondiale, suivie par l’Inde 6,9 millions de tonnes, devant l’UE-27 (6,4 millions de tonnes) et les États-Unis (5,9 millions de tonnes).

 

 

La France n°1 de la production en Europe

En 2021, la France a produit 15,7 milliards d’œufs (972 000 tonnes), une production en hausse de +3,7 % par rapport à 2020. La France était ainsi en première place des pays producteurs d’œufs dans l’Union européenne (environ 15 % de la production en 2021), suivie de l’Allemagne et de l’Espagne (14 % ex aequo). L’Italie arrivait en 4e position (12 %).

(Source : estimations ITAVI)

Élevages alternatifs : la France en avance en Europe

Les systèmes alternatifs à la cage (sol, plein air et biologiques) représentaient 58 % des effectifs de pondeuses de l’Union européenne en 2021 alors que cette part était de 67 % pour la France. La France contribue ainsi de façon importante à la production alternative avec 28 % des effectifs européens de pondeuses en élevage biologique et 28 % des effectifs de plein air, tandis qu’elle ne représente que 10 % des pondeuses en cage.
En effet, les professionnels français se sont largement mobilisés pour répondre aux nouvelles attentes sociétales. En 2016, ils se sont fixés pour grand objectif d’atteindre 50 % de productions alternatives à la cage à l’horizon 2022. Un objectif qu’ils ont réussi à devancer trois ans avant l’échéance prévue dès 2019, avec 53 % de poules dans des systèmes alternatifs.

(Source : Commission européenne, CNPO)

 

Les élevages au sol gagnent du terrain

Aujourd’hui, les poules élevées en cages représentent 1/3 de la production française, contre encore 44 % en 2020. L’élevage au sol est le mode d’élevage qui connaît la croissance la plus rapide ces dernières années. En effet, les effectifs de poules pondeuses sont en hausse en moyenne de + 15 % / an depuis 2013 pour les élevages au sol, de + 11 % pour les systèmes biologiques, + 9 % pour le plein air hors Label Rouge et + 4 % en Label Rouge. En revanche, les effectifs en cage sont en baisse de 9 % par an.

 

99 % des Français consomment des œufs !

Les œufs sont devenus indissociables du quotidien des Français, auprès desquels ils sont de plus en plus présents ! D’après la dernière enquête menée par CSA pour le CNPO, la quasi-totalité des Français – 99 % – déclare désormais consommer des œufs. Ils étaient 98 % en 2019 et 96 % lors de la précédente enquête de 2017.

Enquête CSA pour le Comité National pour la Promotion de l’Œuf (CNPO), menée du 29 avril au 10 mai 2021 auprès d’un échantillon national représentatif de 1007 Français âgés de 18 ans et plus.

 

Des lieux d’achat diversifiés

Une majorité de consommateurs, 85 %, se procurent leurs œufs en magasins (84 % en 2019) : 82 % (80 % en 2019) les achètent en hypermarchés, supermarchés ou supérettes et/ou 13 % dans les magasins spécialisés bio (11 % en 2019). 36 % s’approvisionnent en direct (idem 2019) : 26 % achètent leurs œufs directement à un producteur local et/ou par l’intermédiaire d’une AMAP (23 % en 2019), tandis que 12 % ont leurs propres poules (14 % en 2019).

Enfin, 31 % achètent leurs œufs auprès de commerçants de proximité (30 % en 2019) : 26 % (24 % en 2019) au marché et/ou 12 % (11 % en 2019) chez les crémiers / fromagers.

Enquête CSA pour le Comité National pour la Promotion de l’Œuf (CNPO), menée du 29 avril au 10 mai 2021 auprès d’un échantillon national représentatif de 1007 Français âgés de 18 ans et plus.

Toujours plus d’œufs dans les paniers des Français !

2022 : la croissance des achats à domicile reprend son rythme de croisière

Après une année 2020 et un début d’année 2021 atypiques, marqués par les restrictions et le bond des achats d’œufs pour la consommation à domicile, les ventes en magasin retrouvent leur rythme de croissance pré-Covid sur les premiers mois 2022. De janvier à fin août 2022, les achats des ménages progressent de +2,7 %, tirés par la hausse des achats d’œufs de poules élevées au sol (+ 187 %), en plein air (+ 19 % – hors Label Rouge) et bio (+ 4 %), comparé à la même période de 2019 avant la crise du covid.

 

Source : ITAVI d’après Panel IRI

 

Les ventes d’œufs issus de poules élevées au sol poursuivent leur envolée

Les œufs alternatifs représentent désormais les 3/4 des œufs vendus en magasins (74,7 %). Parmi eux, les œufs issus d’élevages au sol poursuivent leur importante progression. Ils représentent désormais 17,6 % des achats des ménages (7 mois 2022) contre 13,9 % en 2021 et 7,3 % en 2019.

Les œufs de plein air (hors Label Rouge) conservent leur position de n°1 au sein des ventes d’œufs alternatifs pour la consommation à domicile, avec 29,8 % de parts de marché. Ils sont suivis des œufs bio (20,8 %), des œufs issus de poules élevées au sol (17,6 %) et des œufs Label Rouge (6,5 %).

 

(Source : Itavi d’après IRI)

L’élevage au sol : une alternative à la cage jugée souhaitable par les Français

Les élevages au sol (code 2) développés par la filière française des œufs et qui permettent aux poules d’évoluer librement dans leur poulailler sont jugés plus respectueux du bien-être des poules que les élevages en cages aménagées par 84 % des Français. Ils sont ainsi 71 % à juger que le développement de ce type d’élevages alternatifs est souhaitable en complément des élevages en plein air et bio. Source : enquête CNPO / CSA mai 2021.

Bon à savoir (enquête CSA 2021)

99% des Français consomment des œufs, Ils étaient 98 % en 2019 et 96 % lors de la précédente enquête de 2017.

92% des enfants conquis : les œufs sont largement appréciés des Français quel que soit leur âge ! Les parents n’hésitent pas à en proposer à leurs enfants qui aiment en consommer. 96% (94% en 2016 ; 91% en 2017) des parents proposent en effet des œufs à leurs enfants qui sont 92% (idem 2019 ; 88% en 2017) à apprécier leur présence dans leurs assiettes.

Les œufs sont au menu de plus de 9 consommateurs sur 10 au minimum une fois pas semaine. Les Français sont même 56% (45% en 2019 ; 44% en 2017) à en consommer plusieurs fois par semaine (7% tous les jours ou presque et 51% entre deux et quatre fois par semaine (40% en 2019)).

Copyright © CNPO Site filière 2022 - Réalisé par ADOCOM-RP