Le CNPO dénonce fermement les dernières images d’élevage diffusées et confirme qu’elle ne correspondent en rien aux pratiques générales de la filière


Les professionnels de la filière française des œufs dénoncent les conditions d’élevage présentées dans la vidéo diffusée ce jour et condamnent fermement les actes de cruauté présentés.

L’Interprofession française des œufs – le CNPO – demande qu’une enquête soit opérée par les services de l’État dans les plus brefs délais afin d’objectiver la situation dans cet élevage. En fonction des résultats, le CNPO se réserve le droit de se porter partie civile.

Cependant, le CNPO tient, une nouvelle fois, à rappeler que ces images présentées par les activistes végans comme une généralité ne reflètent en rien les pratiques des professionnels des œufs, qui s’engagent chaque jour à fournir des produits de qualité issus d’animaux en bonne santé et bien traités.
La seule volonté de ces activistes est de mettre fin à tous les types d’élevages en France, interdisant la consommation de produits issus des animaux en ôtant aux Français leur liberté de choix.

Pourtant, la filière des Œufs de France met tout en œuvre pour répondre aux attentes des consommateurs en adoptant une démarche responsable exemplaire. La filière française des œufs est depuis longtemps engagée dans une démarche volontaire et collective en faveur du bien-être animal et mène de nombreuses actions visant à répondre aux nouvelles attentes sociétales.             

La filière s’est notamment illustrée en menant, depuis 2017, une transition ambitieuse de ses modes d’élevages avec des résultats dépassant même ses objectifs, fixés à 50 % de poules en élevages alternatifs (sol, plein air, dont Label Rouge, et bio) d’ici fin 2022. La part des élevages alternatifs, qui était de 37 % en 2017 a en effet déjà atteint 65 % au 3e trimestre 2021 et continue de se développer.

Une agilité qui lui permet de conforter sa place de n°1 des pays producteurs d’œufs dans l’Union européenne. En 2020, elle a proposé 15,7 milliards d’œufs, tous types d’élevages confondus : cage, sol, plein air, dont Label Rouge, et bio.

La filière joue un rôle économique clé et participe à la souveraineté alimentaire de la France. Elle est en effet en capacité de fournir l’intégralité du marché français depuis une dizaine d’années.

Les Français apprécient particulièrement les produits de cette filière. D’après la récente enquête menée par CSA pour l’Interprofession (CNPO)[1], 99 % des Français déclarent en effet consommer des œufs. Ils sont même 86 % à les juger indispensables à l’alimentation : une proportion en hausse de +8 points en seulement 2 ans.

L’œuf est en effet apprécié pour sa forte densité nutritionnelle, notamment sa richesse en protéines, vitamines et oligo-éléments, sa facilité et diversité d’utilisation et son faible coût. Deux œufs contiennent autant de protéines que 50 g de viande ou de poisson.

 

 

[1] Enquête CSA pour le Comité National pour la Promotion de l’OEuf (CNPO), menée du 29 avril au 10 mai 2021 auprès d’un échantillon national représentatif de 1007 Français âgés de 18 ans et plus  

 

CP_CNPO_Ramassage_val

Copyright © CNPO Site filière 2022 - Réalisé par ADOCOM-RP