Infos Nutrition


L’ŒUF, UN ALIMENT AUX QUALITÉS UNIVERSELLEMENT RECONNUES

Consommé partout dans le monde depuis des millénaires, l’œuf est apprécié pour ses qualités nutritionnelles, notamment sa richesse en protéines, vitamines et oligo-éléments, sa facilité et diversité d’utilisation et son faible coût.CNPO---mini-cocotte-champignons

L’œuf un aliment aux multiples atouts

Avec une consommation moyenne de 220 œufs par an, un peu au-dessus de la moyenne européenne (203/an), les Français plébiscitent cet aliment aux multiples atouts :

Nutritionnels bien sûr(1), avec au premier plan sa richesse en protéines de haute valeur biologique du fait de la présence d’acides aminés essentiels aux besoins de l’homme et de digestibilité élevée. La protéine de l’œuf est d’ailleurs considérée comme la référence pour l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Manger deux œufs apporte environ 12 g de protéines, soit l’équivalent d’un petit steak, ce qui couvre entre 15 à 20 % des besoins quotidiens.

Le jaune d’œuf est une source intéressante de lipides, essentiellement insaturés, et de cholestérol. L’œuf est également riche de nombreuses vitamines.

La consommation quotidienne de deux œufs permet de couvrir :

  • 100 % des besoins (apports journaliers recommandés, AJR) en vitamine B12 ;
  • 50 % des besoins en vitamine K ;
  • 40 % de ceux en vitamine D ;
  • de 25 à 30 % de ceux en vitamine A ;
  • de 20 à 25 % des AJR en vitamines B2, B5 et B9 ;
  • et de 10 à 20 % de ceux en vitamine E.

L’œuf constitue aussi une bonne source d’oligo-éléments, la consommation de deux œufs/jour permet de couvrir 20 à 30 % des besoins quotidiens en fer, iode, sélénium et phosphore.

L’œuf est peu calorique, avec 150 Kcal pour deux œufs, soit 7% de l’apport énergétique total recommandé chez une femme (2 000 Kcal/jour), ce qui en fait un aliment très apprécié dans les régimes amaigrissants.

L’œuf : une composition complexe et riche

ok oeuf coque enfant_00078

Un œuf de 60 g est constitué en moyenne de :

  • 6 g de coquille (trame de protéines et cristaux de carbonate de calcium) ;
  • 37 g de blanc, contenant surtout des protéines et des vitamines hydrosolubles (groupe B) ;
  • 17 g de jaune, riche en lipides (70 %), en protéines (30 %), en fer, en minéraux et en vitamines liposolubles (A, D, E et K).

Quelles que soient les modalités d’élevage des poules, les œufs présentent un profil nutritionnel assez constant. La seule différence notable concerne la teneur en oméga-3 qui peut varier en fonction du mode d’alimentation des volailles (graines de lin).

La cuisson modifie peu la composition de l’œuf. Grâce à l’effet protecteur de la coquille, les pertes en vitamines restent faibles (de 10 à 20 % pour les vitamines B3 et 12, moins de 10 % pour les autres). Les teneurs en oligo-éléments, protéines et bons lipides sont inchangées.

Les Français toujours plus fans d’œufs !

Une étude réalisée en 2019 par l’Institut CSA pour le CNPO a montré que 98 % des Français consommaient des œufs, ils font partie intégrante de l’alimentation des Français. 94 % de la population considère même qu’il s’agit de produits incontournables de l’alimentation.

Ils sont également 88 % à estimer que la consommation régulière d’œufs contribue à une alimentation saine et équilibrée.

L’œuf : les Français l’aiment à toutes les sauces !

Près de 6 consommateurs sur 10 (59 %) disent avant tout cuisiner les œufs en raison de leur facilité et de leur rapidité de préparation.

Leurs possibilités créatives arrivent en deuxième position :  près de 3 consommateurs sur 10 (29 %) expliquent les utiliser surtout pour réaliser une recette habituelle qu’ils apprécient particulièrement et 7 % se disent incités à préparer des œufs en raison d’un coup de cœur pour une recette.

Enfin, 5 % des consommateurs confient les cuisiner en raison de leur faible coût.

Les œufs se conservent idéalement à une température maximale de 4 °C à l’abri de l’air, de la lumière et de l’humidité, donc idéalement au réfrigérateur. Un œuf frais peut être consommé jusqu’à 28 jours après la ponte (qui correspond à la date de consommation recommandée, DCR).

L’œuf extra-frais (jusqu’à J + 9) est adapté à la consommation crue, à la coque, pochée ou brouillée et à la confection de mayonnaise, de crèmes et sauces non cuites. Les œufs de plus de 21 jours doivent être réservés à la cuisson dure et aux sauces et pâtisseries cuites.

SELON LES ÂGES, COMBIEN D’ŒUFS PEUT-ON CONSOMMER ?

Pour l’enfant, préadolescent et adolescent :

  • avant l’âge de 1 an : Un demi-œuf par jour par exemple ;
  • jusqu’à l’âge de 10 ans : Un œuf par jour ;
  • À partir de 10 ans : les enfants et adolescents peuvent consommer autant d’œufs que les adultes s’ils le souhaitent.

Mousses CNPO

Pour les adultes :

Un ou deux œufs tous les jours, en tant que source de protéines.

Dans le cadre d’un régime amaigrissant, l’œuf est particulièrement intéressant car peu calorique.

Pour les personnes âgées :

En l’absence de dyslipidémie, une consommation quotidienne d’œufs est conseillée pour répondre aux besoins accrus en protéines (1,5 g/kg/jour contre 1 g/kg/jour chez les adultes), pour leur apport en vitamines et oligo-éléments et pour leur praticité. Faciles à mastiquer ils entrent dans de très diverses recettes sucrées ou salées et peuvent être ajoutés dans les purées, les potages, pour accroître leur valeur nutritionnelle.

Copyright © CNPO Site filière 2019 - Réalisé par ADOCOM-RP

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité et l'utilisation de cookies pour simplifier votre navigation, nous permettre de vous proposer des contenus en fonction de vos intérêts et faciliter l'utilisation des boutons de partages sociaux. Pour en savoir plus et gérer ces paramètres : RGPD & Cookies